Association‎ > ‎

Salle Georges COQ

Georges COQ voyait dans nos simulateurs la nouvelle version du BIA. 
Georges COQ


Né en décembre 1927 à Colombiers près de Pons (Charente Maritime) Georges Coq a débuté sa longue carrière aéronautique comme mécanicien avion dans l’Armée de l’Air, où il a exercé sa spécialité en France et sur plusieurs théâtres d’opérations extérieurs.       
         
Revenu à la vie civile, il entre au Bureau Véritas où il gravit les nombreux échelons jusqu’à faire partie des experts chargés des visites techniques. Il fait ensuite un break du Bureau Veritas pour aider son ami Francis Sire dans la société Siravia à Pons. Après cet intermède, il retourne au Bureau Véritas.

Il s’investit également dans le monde associatif, ceci dans plusieurs domaines. Il a notamment été élu à la FNA/FFA en 1985 où on lui a confié d’importantes responsabilités telles que, la vice-présidence et (entre autre) la Commission Matériel pour laquelle il avait mis en place des stages subventionnés pour la formation des mécaniciens d’aéro-club.

C’est la mise en place à la FNA de la commission «Jeunes» et le «dépoussiérage» sérieux du BIA (qui végétait au début les années 90) qui le fera connaître de tous les aviateurs. Il met en place le BIA dans les clubs, et l’obtention des subventions d’état. Il met également en place une convention avec l’Education Nationale. On connait aujourd’hui le succès de cette grande opération, mais il ne s’arrête pas là : il met en place des aides à la construction amateur en milieu scolaire, ce qui lui fait connaître le mouvement amateur, où il s’investit aussitôt en devenant Secrétaire Général adjoint du RSA de 1982 à 1985 puis Secrétaire Général de 1985 à 1990.

Il assura la présidence pendant plusieurs mandats de l’Union Régionale et du Comité Régional Aéronautique de Poitou-Charentes.

Toujours très actif dans tous les domaines, il fonde en janvier 1984 l’Association ACAA, constructeurs amateurs de la région Poitou-Charentes, association dont il assure la Présidence pendant plusieurs années. Il en restera membre d’honneur avec Jean Délémontez.

Ses nombreuses activités bénévoles ont été reconnues et récompensées; Georges Coq était Chevalier de la Légion d’Honneur, Chevalier de l’Ordre National du Mérite, titulaire de la Médaillé de l’Aéronautique, de la Médaille d'Or de la Jeunesse et des Sports, de la Médaille Militaire et de la Croix de Combattant Volontaire.

Georges était toujours très investi dans tous les domaines aéronautiques et se tenait régulièrement au courant du fonctionnement de notre association. Il était notre président d'honneur, il avait lancé une découverte simulation de pilotage d'avion lors de son dernier sejour à la maison de retraite, il partageait toujourst, avec sa gentillesse et sa simplicité étaient appréciées de tous.






Octobre 2011, lors de la remise en main propre de la FAI Air Sport Medal, des mains de Jean Claude Roussel (à droite sur la photo, ensuite Georges Coq, Kevin Dupuch de la FFA, et Benoit Parsy president de CGOA


Extraits du livre d'Or:




Quelques diplômes de Georges COQ, que son gendre nous a donné, merci.



Comments